Sambalabas est un nouveau venu dans la flottille des praos. Mais il va prendre de la place. De par sa taille, car les praos capables d'embarquer 10 personnes ne sont pas si nombreux. Et aussi de par ses idées d'aménagement vraiment atypiques. Souhaitons leur bon courage pour la fin du chantier et que Sambalabas soit aussi performant et convivial que ce qu'ils ont imaginé. Je l'imagine bien en vaisseau amiral d'une flotte de kayaks de mer
Début août 2015, le télégramme du finistère était là pour sa mise à l'eau au port de Pont-Aven:
"Cette énorme pirogue constituée de six pièces n'a pas encore le mat pivotant qui viendra compléter l'ensemble. Jean-Marc a commencé sa construction il y a six ans, dans son jardin, et avec sa bande de copains (une trentaine), ils l'ont sorti de son garage. Une manoeuvre calculée au centimètre près ! Puis, l'équipe l'a transporté à la main à 6 h du matin jusqu'au bout du quai Botrel. Pour poser les deux bras, même les touristes présents ont participé !

Le bateau a navigué pour la première fois. Les amis de 360° Kayak lui ont fait traverser la rivière à la pagaie jusqu'au ponton de l'association. Il reste encore à Jean-Marc une année de travail pour aménager l'intérieur de quatre couchettes doubles et deux simples. Il pourra accueillir de huit à dix passagers. Le bateau transportera aussi des kayaks et une pirogue plus petite et servira, dans un premier temps, à emmener tous les amis de l'association aux Glénans, à Groix ou dans le golfe du Morbihan. Mais ensuite, Jean-Marc espère aller jusqu'au Brésil et peut-être même dans le Pacifique ?"


En décembre 2015, Philippe (Des Jours Meilleurs), s'est rendu sur Sambalabas. Voici ce qu'il raconte:
“Sambalabas a bien avancé depuis fin juin. Les bras ont été collés et stratifiés aux coques. Le toit en sandwich CP 5mm, divinicell 20mm, CP 5mm est posé au dessus du carré qui doit faire 10 m2. Avec l’entrée c'est super convivial, on peut être 10 personnes à table sans problème. Les bras de liaison sont tellement volumineux qu’on peut placer 2 couchettes doubles. le plancher du cookpit est fini mais pas encore en place. Il y aura une portion de filet entre les bras. La nacelle est à 80 cm au dessus de l’eau. Jean Marc veut un gréement à balestron et fait des tests sur une voile épaisse, a suivre... Jean-marc pense être a 3 tonnes lège, je pense qu’il est un peu optimiste, je le vois plus vers 4 tonnes avec le gréement et l’accastillage.
A l’extérieur du pod , on peut placer une dérive qui fend la surface. Pas sûr qu’il l’utilise, car c’est une coque asymétrique et peut être que le safran avant suffira comme sur Des Jours Meilleurs . Premiers essais prévus en 2016."

IMG_20151219_110916

IMG_20151219_112100

IMG_20151219_111744